fbpx

Comment Immortals Fenyx Rising souffle un vent frais dans les jeux open world

Immortals Fenyx Rising CoverImmortals Fenyx Rising

En cette fin janvier 2021, Immortals Fenyx Rising fait son grand retour avec un nouveau dieu, des promesses d'explorations, de nouveaux équipements et de nouveaux pouvoirs. Nombreux sont ceux qui pourraient penser « encore un open world de chez Ubisoft ». Ou bien « on dirait Zelda Breath of the wild ou Genshin Impact ». Eh bien, beaucoup auraient tort.  

Immortals Fenyx Rising

Le jeu reprend effectivement le système de monde ouvert cher à l'éditeur, mais Immortals se différencie par son utilisation beaucoup plus ouverte de l'aventure. Dans ce jeu, l'exploration est bien le maître mot et découvrir chaque zone est une surprise tant l'identité de chacune d'entre elles est marquée. Cette exploration se fait le plus naturellement du monde, tout simplement par le regard. Il faut sans cesse regarder le monde et pas son radar pour avancer. Pareil pour les énigmes, qui se résolvent par l'observation et un travail sur vos méninges. Par rapport à d'autres jeux sur-assistés où chaque étape doit être surlignée en jaune fluo, par crainte que le joueur n'y arrive pas, ça fait du bien de ne pas être pris pour un idiot.

Un enchantement et une identité propre

Visuellement il est facile de trouver une parenté avec les codes de Zelda. Mais le jeu se différencie suffisamment pour imposer sa propre identité, et rapidement faire oublier les similarités avec d'autres titres.

Le monde étonne, enchante, déroute même tout au long de l'aventure, non seulement visuellement, mais aussi de par sa galerie de personnage décalés, à condition d'adhérer à l'humour un brin absurde de ceux-ci.

Une grande variété

La carte divisée en 7 zones est variée, dense et jamais vide de choses à découvrir. Il y a des énigmes, des temples et des ennemis. Le fait que la progression soit totalement libre, qu'il n'y ait pas d'étapes obligatoires, exceptées pour la zone de départ qui sert de tutorial, y est pour beaucoup.

Les combats sont variés, en surface simple, mais précis et étonnamment profond. Il est possible de finir le jeu en écrasant les light et heavy attaques, mais les différentes armes, les armures (même si ces dernières ont peu d'influence sur la puissance réelle de votre personnage) et les habilités permettent de varier les plaisirs et ce jusqu'à la fin du jeu.

Un gros avantage également, le jeu connait ses limites et ne sature jamais le joueur, il ne cherche pas à vous faire jouer 200 heures, en enchaînant les quêtes inutiles, répétitives et barbantes. Non, il est frais, original et varié tout du long et sait quand s'arrêter.

Une prouesse artistique

Techniquement ensuite, en cette époque troublée de titres un peu bâclés (coucou Cyberpunk), Fenyx propose un titre fluide, pratiquement dépourvu de bugs, et à la direction artistique sans fautes.

En bref Immortals Fenyx Rising, est une friandise délicieuse, une alternative fraîche et légère aux autres open-world, avec, à ma grande surprise, sa propre identité. 

3 raisons d'y jouer :

  • Pas besoin de prendre une semaine de congé ou de dire au revoir à sa vie sociale pour profiter du jeu
  • Le centre du jeu est le fun et n'est jamais baclé
  • Il est possible de ramasser les objets SANS DESCENDRE DE CHEVAL, et ça, ça devrait être obligatoire.

Copyright

© Ubisoft

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://blog.fnac.be/