fbpx

Crénom Baudelaire ! - Jean Teulé interviewé par Jérôme Colin

jean

Jean Teulé a déjà écrit sur plusieurs poètes : Villon, Verlaine, Rimbaud et aujourd'hui voici qu'il s'attaque à Charles Baudelaire.

Crénom Baudelaire de Jean Teulé

« J'ai toujours dit que je n'écrirais jamais sur Baudelaire, parce que je le trouvais vraiment trop misogyne et trop désagréable. Une journaliste m'a dit il y a un an qu'en parler de la sorte, ce serait un angle intéressant. Et j'ai décidé de raconter la vie de Baudelaire en disant à quel point ce type pouvait être détestable. Mais, à force de suivre ses frasques, j'ai fini par le trouver touchant. J'ai appris à l'aimer. »

S'il n'avait aucun atome crochu avec l'homme, Jean Teulé a toutefois toujours aimé le poète.

« C'est le plus grand parce que c'est celui qui a ouvert toutes les portes, il a renversé la table de la poésie, il a apporté des images que personne n'avait trouvées avant. Par exemple, au début de « Spleen », il écrit : « Le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle ». L'image est moderne, personne n'avait écrit ça avant lui. Sans Baudelaire, il n'y aurait pas eu Verlaine, Rimbaud ou Mallarmé. Si on ne doit lire qu'un seul recueil de poésie française, c'est « Les Fleurs du Mal » publié en 1857 ! »

...

Entrez sans frapper : Entrez sans frapper sur Auvio

Écoutez gratuitement les podcasts du programme Entrez sans frapper en streaming sur Auvio. Écouter le podcast

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://blog.fnac.be/