fbpx

Rentrée littéraire : quels sont les coups de cœur des libraires ?

del-amo-jean-baptiste-2021-francesca-mantovani-gallimard-1Jean-Baptiste Del Amo

Béa, Colette et d'autres libraires de la Fnac partagent avec vous leurs meilleurs coups de cœur.  

Jean-Baptiste Del Amo – Le fils de l'homme

Jean-Baptiste Del Amo – Le fils de l’homme

« Un roman à flux tendu, végétal et minéral. Happé par la puissance de l'écriture et par l'histoire âpre et rugueuse, nous entrons dans un enchevêtrement inexorable, dans un drame qui plane. Le roman s'articule autour de trois personnages, le père, la mère et le fils, qui se retrouvent en milieu clos, dans la montagne isolée et se partagent un passé. Les tensions humaines liées aux forces de la nature construisent un lien tumultueux, empêtré dans les non-dits. Toutes les phrases et les mots de Jean-Baptiste Del Amo sont importants, jusqu'à la chute ».

Jean-Baptiste Del Amo – Le fils de l'homme – Prix du roman Fnac

Tanguy Viel - La fille qu'on appelle

Tanguy Viel - La fille qu’on appelle

« Comme toujours chez Tanguy Viel, le style est propre et net. Les sujets sont traités avec justesse et les mots sont finement choisis pour nous entraîner vers la vie de personnages figés dans leur destin. Le roman raconte l'histoire de Laura, 20 ans, qui revient au pays pour y retrouver son père, un ancien boxeur et chauffeur du Maire, âgé de 40 ans. Nous sommes pris dans un engrenage haletant, c'est vif comme un polar. On parle d'injustice sociale et arrogance politique. Bref, l'histoire est menée d'une main de maître avec une écriture incisive et remarquable ».

Tanguy Viel - La fille qu'on appelle 

Ahmet Altan - Madame Hayat

Ahmet Altan - Madame Hayat

« Dans Madame Hayat, le narrateur, jeune garçon naïf devenu pauvre, s'inscrit à l'université pour des études de Lettres. Dans une modeste pension, il va côtoyer des êtres abimés dans leur précarité, des poètes. Il va surtout découvrir les sentiments amoureux à travers la rencontre de deux femmes : une jeune étudiante et Madame Hayat, une femme d'âge mûr qui l'enflamme. Ahmet Altan est un journaliste qui a écrit cet ouvrage depuis une prison en Turquie. C'est un bel hommage à la littérature qui nous aide à accéder à l'imaginaire ».

Ahmet Altan - Madame Hayat 

Agnès Desarthe - L'éternel fiancé

Agnès Desarthe - L'éternel fiancé

« Dans l'éternel fiancé, la narratrice explore le cheminement de sa vie en tirant un fil conducteur, un cordon ombilical. À l'âge de 4 ans, elle rencontre un jeune garçon qui lui déclare son amour. Mais elle s'y refuse et poursuit son chemin. Ces deux personnages vont se croiser à nouveau au cours de leurs vies. Ce roman déroule un parcours semé de désirs et de regrets. C'est une partition musicale, d'accords et de désaccords. Un ouvrage lumineux et mélancolique, où l'oubli n'est pas possible ».

Agnès Desarthe - L'éternel fiancé

Philippe Jaenada - Au printemps des monstres

Philippe Jaenada - Au printemps des monstres

« Un pavé de 749 pages !!! Comme à son habitude, Philippe Jaenada nous embarque et nous prend par la main. Nous le suivons et sans reprendre notre souffle, nous dévorons son analyse d'un fait divers qui se déroule au printemps 1964. Avec ses digressions et son humour toujours empathique et sincère, il nous relate une histoire sordide : Luc Taon, onze ans, est retrouvé mort dans un bois. Stop, pas plus de commentaire. Philippe Jaenada s'en charge. Les détails sont minutieux, les dates et sources extrêmement précis. L'auteur nous immerge en profondeur dans un passé toujours présent ».

Philippe Jaenada - Au printemps des monstres

Delphine Coulin – Loin à l'ouest

Delphine Coulin – Loin à l’ouest

« Delphine Coulin est l'auteure de 5 romans, mais aussi réalisatrice et scénariste de fictions et de documentaires, notamment pour Arte. Loin à l'Ouest est un roman dans l'air du temps, surfant sur la notion de Girl Power. L'histoire commence à la fin du 19ème Siècle avec George (sans s comme George Sand), qui est ainsi prénommée par sa mère pour bénéficier d'une existence d'homme. L'histoire se termine de nos jours. On y croise 4 générations de femmes, ordinaires mais aussi rebelles, en recherche de liberté et d'autonomie. On y croise aussi Louise Michel, Simone de Beauvoir et Calamity Jane. C'est l'éloge du mensonge et de la fiction, qui permet de se réinventer, de réinventer sa vie de femme ».

Delphine Coulin – Loin à l'ouest

Sorj Chalandon – Enfant de salaud

Sorj Chalandon – Enfant de salaud

« Je le lis depuis ses débuts avec le même plaisir, mais surtout la même émotion. Il est l'auteur de quelques merveilles, parmi lesquelles Le quatrième mur, qui a reçu le prix Goncourt des Lycéens, Retour à Killybegs et La légende de nos pères. Chacun de ses titres trouve ses bases dans le vécu de l'auteur, ancien grand reporter à Libération, ayant couvert le conflit en Irlande du Nord, mais aussi le massacre de Chabra et Shatilla ou le procès Klaus Barbie, pour lequel il remporta le Prix Albert Londres en 1988. Dans Enfant de salaud, on retrouve le personnage de son père avec en parallèle ce même procès Kaus Barbie. Je dis retrouve, on avait déjà fait la connaissance du père dans Profession du père, un homme violent dans ses paroles et ses actes, menteur, manipulateur. Ici, c'est un nouveau chapitre : le père face au fils. Le fils est à présent adulte. Il cherche toujours à comprendre, tout au moins au début, comment fonctionne ce salaud dont il est l'enfant…. »

Sorj Chalandon – Enfant de salaud

Ananda Devi - Le rire des déesses

Ananda Devi - Le rire des déesses

« Dans son livre, Amanda Devi nous emmène dans un quartier pauvre d'Inde, plus précisément dans La Ruelle, le quartier des prostituées, où règnent la misère et la solitude. Dans cette Ruelle, on rencontre Saddanah, femme née dans un corps d'homme. On y rencontre également Veena, favorite d'un brahmane, femme remplie de colère et de fureur. Mais surtout, on y fait la connaissance de la petite Chinti, fille de Veena, qui, par sa jeunesse, représente encore le rêve, la liberté et tous les possibles. Alors quand Chinti va être enlevée par ce fameux brahmane, toutes les femmes de la Ruelle vont se révolter et se révéler enfin sœurs dans une longue marche pour la libérer. C'est un texte puissant, dans lequel on vit le bruit, les odeurs, les cris et le combat de ces femmes désireuses de briser la chaîne de l'oppression ».

Ananda Devi - Le rire des déesses

Cécile Coulon – Seule en sa demeure

Cécile Coulon – Seule en sa demeure

« Le nouveau roman de Cécile Coulon nous parle de passions et de désirs empêchés de 4 femmes évoluant dans la société corsetée du 19ème Siècle. Il y a Aimée, jeune femme qui par son mariage avec un riche propriétaire terrien, aspire à un autre destin.Henria, domestique sur la propriété et véritable maîtresse du domaine. Aleth, la 1ère épouse, morte dans des circonstances mystérieuses et enfin Emeline… plus émancipée, professeur de musique, qui va venir bouleverser ce monde feutré et étouffant. Ce qui fascine dans ce roman, c'est la manière dont grâce à l'écriture, l'auteure nous fait vivre et véritablement ressentir les états d'âme, tantôt vengeurs, tantôt désespérés de ces 4 femmes. Un texte tout à la fois mystérieux, oppressant et bouleversant. »

Cécile Coulon – Seule en sa demeure

Marie Vingtras - Blizzard

Marie Vingtras - Blizzard

« Au cœur du blizzard en Alaska, un jeune garçon disparaît. Il n'aura fallu que quelques secondes, le temps de refaire ses lacets, pour que Bess lâche la main de l'enfant et le perde de vue. Une course effrénée contre la mort s'engage alors, où l'intimité de Bess et des rares habitants du coin se dévoile face aux éléments. Un magnifique roman choral mené tambour battant, un coup de maître assurément!»

Marie Vingtras - Blizzard

Salomé Kiner - Grande couronne

Salomé Kiner - Grande couronne

« À la fin des années 1990, l'héroïne adolescente de Grande couronne ne connaît de Paris que le Forum des Halles et le Cirque d'Hiver. Et cet univers semble bien étriqué à celle qui rêve de devenir hôtesse de l'air et de porter des vêtements de marque. L'auteur ne nous cache rien dans ce roman totalement maîtrisé, de ce parcours adolescent à la fois chaotique et tellement attachant. Une vision au scalpel qui claque haut et fort ».

Salomé Kiner - Grande couronne

Sophie d'Aubreby - S'en aller 

Sophie d’Aubreby - S’en aller

« Ce roman nous plonge dans la vie d'une femme libre qui traverse le XXème siècle en navigant, en dansant ou en résistant et montre subtilement comment le combat pour l'émancipation relie les femmes au-delà du temps ».

Sophie d'Aubreby - S'en aller

Cherie Jones - Et d'un seul bras, la sœur balaie sa maison

Cherie Jones - Et d’un seul bras, la sœur balaie sa maison

« Cherie Jones est avocate et vit à la Barbade, endroit où elle situe l'histoire de son 1er roman. Elle nous confronte à la vie de Lala, jeune femme vivant pauvrement dans un petit cabanon sur la plage, avec un mari violent. Lorsque ce dernier va tuer un riche entrepreneur, l'époux de Mira, les vies de ces deux femmes vont entrer en résonnance. Lala va alors découvrir qu'elle est elle-même l'héritière d'une malédiction qui pèse sur la lignée des femmes mariées de sa famille. Le roman de Cherie Jones nous parle de vies meurtries, avec une écriture qui coupe le souffle : c'est une véritable pépite de cette rentrée, qui laisse des traces une fois qu'on l'a refermé… »

Cherie Jones - Et d'un seul bras, la sœur balaie sa maison 

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://blog.fnac.be/